Comme j'étais toujours sans nouvelles de mon inscription à ce cours de un an, j'ai envoyé en début de soirée un mail au swami qui s'occupe du cours pour avoir des nouvelles. Et dans la soirée, alors qu'on bricolait sur le téléphone de Swamiji ses comptes gmail, j'ai pu consulter mes mails et lire la réponse du swami. La "bonne" nouvelle, c'est que je suis pris pour le cours. La "mauvaise", mais ce n'est pas vraiment une mauvaise nouvelle en soi, c'est que le cours commence le 19 juillet et non le 15 aout comme il me l'avait annoncé. Je ne pourrai donc pas rentrer en Métropole comme je pensais secrètement pouvoir le faire.

Le programme de ces prochaines semaines est donc le suivant : je reste avec Swamiji jusqu'à la gurupurmina c'est à dire aux alentours du 6 ou 7 juillet. Je rentre ensuite sur Chennai où je récupère les affaires que j'y ai laissé et je monte d'abord sur New Delhi, puis sur Rishikesh. Le swami m'a demandé d'y être aux alentours du 17 juillet. Ce que je ne sais pas encore, c'est si je monte sur Delhi en avion ou en train. En avion, j'en ai pour 3h30 environ et en train, j'en ai bien pour 48h à la louche, mais le tarif n'est pas le même et la fatigue et l'aventure non plus. Après de Delhi à Rishikesh, que ce soit en bus ou en train, il y en a pour à peu près 7h. Mais ce n'est pas le plus important pour le moment.

Le plus important, c'est le problème du visa. Je vais en voyer un mail au swami pour savoir comment procéder car si j'arrive à Rishikesh mettons le 16 et que je doive me rendre au Nepal pour faire faire un visa longue durée et revenir, je ne vois pas comment je peux être de retour à Rishikesh pour le 19. Mais bon, je ne m'inquiète pas trop pour le moment, j'aviserai en fonction de la réponse du Swami.

Et puis pour le moment, les enseignements de Swamiji sont vraiment très intéressants. Nous sommes passés depuis trois jours à un changement de rythme. Le matin, en plus de ma pratique personnelle, il me fait une méditation qui dure environ une heure. L'après-midi, nous poursuivons nos entretiens en abordant des sujets très variés. J'en profite pour poser toutes les questions que je me pose depuis longtemps et pour lesquelles je n'ai jamais eu de réponse claire ou satisfaisante. Si j'ai des doutes, je lui en fait part, s'il me semble voire une faille dans son raisonnement, je lui en fait également part, si bien que l'échange est très riche et très enrichissant et nous n'aurons pas trop d'un mois pour tout aborder.